French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
Bonne navigation.
Admin.
French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
Bonne navigation.
Admin.
French Fic Fanart
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
 

 Texte court - Fous de rien - G

Aller en bas 
+4
Aragone17
homer
djorie
Yseult
8 participants
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18900
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMar 30 Déc 2014 - 22:07

e continue à reclasser... Désolée pour vous, c'est loin d'être fini... rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque 
Celle-ci était destinée à Brigitte pour ses...  euh... 76 ans? C'est ça? clin d\'oeil 

Fous de rien
 
Où était passée la magie ? Où s’était enfuie la folie ? Où s’était dissoute la passion ?

Jour après jour Stan ressassait les mêmes questions. Douze ans de vie commune, douze ans de bonheur partagé, douze ans de tendresse et quoi aujourd’hui ?

L’ennui, la morosité, la méfiance…
 
Je garde
En brume au seuil des cils
Un peu de l´ombre qui déborde
De nos coeurs
J´égare
Au bout de nos sentiers
Cailloux et fleurs qui ne seront
Plus jetés

Pourquoi la vie tient-elle a si peu de chose ? Douze ans auparavant, il s’en était fallu de quelques minutes, quelques secondes peut-être pour que leurs routes ne se croisent pas. Lui aurait déjà dû avoir quitté les bureaux du journal, Max n’aurait pas dû le rencontrer dans l’escalier, le percuter sans le vouloir et leurs regards ne se seraient pas croisés.

Stan se souvenait de cet émerveillement soudain, de cette certitude partagée qu’ils avaient enfin trouvé ce qu’ils cherchaient sans le savoir. Bien sûr ça ne s’était pas fait en une heure, ni même en un jour : ils avaient leur vie, chacun de leur côté, lui avec Stéfania et Max avec Julien.

Mais ils avaient fait tout ce qu’il fallait pour un jour se retrouver ensemble.

Un jour se retrouver là…

J´efface
De ma bouche l´ébauche
Du sourire dont il ne cherchait
Pas l´esquisse
Je fronce
Un bâillon sur mes lèvres
D´où ne s´élève plus que l´air
De notre ennui

Etait-ce l’usure ? Etait-ce juste que l’amour s’effiloche aux aspérités de la vie ? Etait-ce tout simplement que rien ne dure, pas même les sentiments les plus beaux, les plus vrais, les plus violents ?

Aujourd’hui ils n’avaient plus grand-chose à se dire. Certes ils partageaient toujours le même appartement, le même lit, mais jour après jour les silences entre eux étaient plus longs, nuit après nuit les étreintes se faisaient plus courtes, plus rares. Ils n’avaient pas vraiment de mots à mettre sur ce malaise, pas vraiment de raisons à lui imputer.

Il leur semblait simplement qu’un jour ils s’étaient réveillés, presque étrangers, plus étrangers que ce premier jour où ils s’étaient reconnus sans se connaître.

Son regard, je l´évite
Je m´enfouis dans ses manches
Où je m´égare, je l´évite
Quand je hais nos dimanches
Fous de rien...
 
Petit à petit ils avaient oublié les gestes qui amusent, qui rassurent, qui unissent. Max n’était plus rentré avec des fleurs, des muffins à la groseille, ces petites attentions, ces petits riens tellement importants qui disent combien l’autre vous accompagne tout le long de votre journée. Stan avait cessé de préparer de bons petits plats, d’arranger la table avec de la vaisselle fine, coordonnée, ces petites choses du quotidien qui révélaient qu’à chaque minute il avait attendu le retour de son compagnon.

Max était avocat et peu à peu Stan avait vu la flamme dans ses yeux se faner quand il lui parlait de ses affaires, de ses enthousiasmes, de ses indignations… D’ailleurs il lui semblait qu’il n’y avait plus enthousiasme ou indignation, juste un train-train quotidien dans lequel il s’assoupissait et où il oubliait  d’exister.

Stan, lui, après avoir été pigiste dans son journal, était désormais un éditorialiste recherché ainsi qu’un nouvelliste reconnu. Il travaillait à domicile, par choix, ce qui lui donnait du temps pour soigner son intérieur en « parfaite petite maîtresse de maison » comme l’appelait son amant en riant. Mais lui aussi avait cessé de raconter ses recherches, ses découvertes, ses idées en même temps que ses attentions pour leur petit nid devenaient petit à petit corvées.

Je laisse
Ma peau se déparer
Du souffle dont tes doigts savaient
Bien m´habiller
Je blesse mes pas posés à vide
Il n´y a plus d´éclats de nous
Pour s´abîmer...
 
Si seulement il y avait eu une cassure, peut-être auraient-ils pu la colmater. S’il y avait eu un drame, sans doute se seraient-ils appuyés l’un sur l’autre pour se soutenir et y faire face.

Mais rien… rien n’était venu troubler leurs jours qui se succédaient et parfois Stan pensait que c’était une bien triste ironie que trop de bonheur conduise à tout affadir.

Quoi ? Aurait-il préféré l’infidélité, les coups, les insultes ? Max lui avait posé la question un soir où le silence était si épais qu’il hurlait à leurs oreilles. Où avaient-ils perdu les mots, eux qui, par leurs métiers respectifs savaient les amadouer, les apprivoiser, les tisser, les enchevêtrer et en tirer le plus beau ? Où avaient-ils perdu cette flamme qui avait brûlé si fort entre eux ?

Son regard, je l´évite
Je m´enfouis dans ses manches
Où je m´égare, je l´évite
Quand je hais nos dimanches
Fous de rien...

Ce soir-là, Max n’était pas rentré et, après avoir vainement tenté de le joindre au téléphone, Stan s’était couché, ruminant son chagrin et sa colère. C’était sans doute la première fois depuis des mois qu’il se sentait vraiment vivant, que son cœur battait, que ses pensées se tournaient vers son compagnon et l’emplissaient de lui comme il l’avait été à ses débuts. Il se tourna et se retourna toute la nuit, muselant son angoisse, réfrénant l’envie d’appeler toutes leurs connaissances communes pour savoir où était l’absent, se jurant que lorsque celui-ci passerait leur seuil, il allait en prendre pour son grade.

Mais dans ces heures qui n’en finissaient pas de s’égrener, il se sentait vivant comme il ne l’avait pas été depuis longtemps, les sentiments enfouis et qu’il croyait oubliés revenaient le heurter en pleine face et planter un fer rouge dans ce cœur qui lui avait semblé engourdi.

S´il s´en faut de rien
Pour souffler sur un automne
On se suffira bien
Pour détisser le monotone...
 
Il était revenu, tête basse, les larmes aux yeux, osant à peine affronter le regard de celui qui l’attendait. Il n’y avait pas eu besoin de mots entre eux : Stan avait compris d’un regard avec cette acuité qu’ont les gens qui s’aiment à déceler les failles chez les autres.

Il avait compris le collègue un peu entreprenant, le regard brillant de convoitise attaché sur un homme qui avait l’impression d’être devenu transparent, inutile, insipide… Il avait compris le cœur qui bat plus vite et les sens qui s’affolent d’une main sur la vôtre, de lèvres qui se tendent vers vous, d’une paume qui frôle cet endroit que si peu d’hommes ont possédé…

Il avait compris le réveil dans des draps froissés et la culpabilité instantanée qui avait suivi, puis la peur panique d’avoir tout gâché et de ne jamais plus pouvoir rattraper ce moment d’erreur, cet instant d’errance…

Il avait compris, mais bon Dieu que ça faisait mal malgré tout ! Et lorsque leurs larmes s’étaient unies, celles du coupable et de la victime, celles du regret et de la douleur, ils avaient senti leurs cœurs se retrouver, comme avant, avant que la vie ne les fasse oublier l’essentiel.

Ses regards, je lui vole
Je m´enfouis dans ses manches
Où il me garde et m´envole
Au-dessus des dimanches
Fous de bien...
 
La force de l’amour c’était aussi la force du pardon. Bien sûr Stan aurait pu faire sa valise ou chasser l’homme volage… Mais était-ce être volage que de se fourvoyer une fois, que de se noyer dans un sourire, dans un regard, dans la sensation d’exister de nouveau, d’être beau pour quelqu’un, désirable, aimable ?

La faute n’est-elle pas partagée lorsqu’on a fini par oublier que s’aimer c’est aussi se le dire, au-delà de l’évidence, c’est aussi se le prouver par des petits riens, des attentions qui ne coûtent pas grand-chose mais qui comptent tellement !

Ils avaient traversé un bref orage soudain et brutal mais pas vraiment inattendu. Max avait flanché mais Stan était conscient que ça aurait tout aussi bien pu être lui. Le sort avait voulu que, logiquement, ce soit celui qui vivait le plus à l’extérieur qui soit tenté et qui succombe, mais son compagnon savait que là où ils en étaient arrivés, il ne fallait pas grand-chose pour que l’un où l’autre bascule.

Le destin venait de leur envoyer un avertissement et ils avaient ouvert les yeux sur l’essentiel : cet amour qu’ils avaient cru moribond et qui s’était ranimé au bord du précipice, comme un comateux qui s’éveille à l’instant précis où on a décidé de débrancher les machines qui le retiennent en vie.

Ils n’effaceraient pas douze ans de vie commune à cause de quelques minutes d’égarement. Ils ne renieraient pas leur amour qui était au-delà de l’union de leurs corps. Bien sûr ça faisait mal d’imaginer Max dans les bras d’un autre, se laissant caresser par d’autres mains, embrasser par d’autres lèvres… Mais ça aurait été infiniment plus douloureux de le laisser partir et disparaître de sa vie.

L’amour n’est pas toujours un long fleuve tranquille : il a parfois besoin de ressac pour se réveiller, se ressourcer. Max avait compris son erreur et le remords qu’il ressentait était à la mesure de l’amour qu’il éprouvait pour son amant. Désormais il savait que rien ni personne ne le séparerait de Stan.

Ils étaient l’un à l’autre, l’un pour l’autre, l’un et l’autre… Ils n’étaient qu’un.

A perte de vie...
 
FIN
 
Chanson d’Elodie Frégé

Désolée... Je m'aperçois que le sujet est le même que celui de la songfic précédemment postée en fanfiction.. Hum.... Va falloir que je voie un psy pour en savoir un peu plus sur cette attirance pour l'adultère... rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque


Dernière édition par Cissy le Jeu 1 Jan 2015 - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Yseult
Modo section
Modo section
Yseult


Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 7000
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 45
Localisation : Courcelles, Belgique

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMer 31 Déc 2014 - 10:32

Cissy a écrit:

Celle-ci était destinée à Brigitte pour ses...  euh... 76 ans? C'est ça? clin d\'oeil 


si je compte bien ça doit être ça. rire démoniaque Mais tu devrais le savoir mieux que nous, vu que vous avez que 6 mois d'écart voler



Belle histoire, bravo j'aime beaucoup les chansons d'Elodie Fréfé en général, elle mériterait d'être plus dans la lumière que certaines dont on frôle l'overdose dans les médias ben voyons


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
djorie
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
djorie


Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Coq
Messages : 2153
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 42

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMer 31 Déc 2014 - 10:39

Comme pour la première, j'ai beaucoup aimé celle -ci :j:aime: :j:aime:

bravo bravo Cissy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1001-djorie http://meshistoires-slash.eklablog.com/
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
homer


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 6357
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 39

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMer 31 Déc 2014 - 11:15

:j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18900
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMer 31 Déc 2014 - 15:44

Un grand merci à vous!!!!  arigatou Non non non Yseult! Brigitte et moi n'avons pas six mois de différence! Impossible! rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous



Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMer 31 Déc 2014 - 18:28

Cissy a écrit:
Un grand merci à vous!!!!  arigatou  Non non non Yseult! Brigitte et moi n'avons pas six mois de différence! Impossible! rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque

Beh non. Cissy est plus vieille que moi de 2 ans lol
Revenir en haut Aller en bas
Aragone17
Modo section
Modo section
Aragone17


Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 8237
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Dans les bras du Gallois!

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMer 31 Déc 2014 - 18:55

:j:aime: :j:aime: :j:aime: je l'avais raté celui-là  bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Invité
Invité
Anonymous



Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Sujet: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeJeu 1 Jan 2015 - 15:43

mais reclasse cissy, reclasse, je ne m'en lasse pas!
je me souviens l'avoir lu, et je l'aime toujours autant à la 2ème lecture bravo
Revenir en haut Aller en bas
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
christelle72


Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 3219
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 48
Localisation : Moignelee
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeJeu 1 Jan 2015 - 16:18

ils ont pris la bonne décision
très beau texte
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18900
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeJeu 1 Jan 2015 - 21:27

Brigitte tu  te trompes totalement!!!! rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque  
Merci beaucoup à vous de lire et de me faire ces compliments fort agréables clin d\'oeil en ce début d'année....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
callypso
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
callypso


Féminin Zodiaque : Balance
Signe Chinois : Buffle
Messages : 461
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 62
Localisation : devant mon écran

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMer 7 Jan 2015 - 17:43

Texte court - Fous de rien - G 407291smileybravo
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18900
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMer 7 Jan 2015 - 21:21

Merci Callypso
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
finleysf
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
finleysf


Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2348
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 34

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeDim 11 Jan 2015 - 11:21

Très belle chanson et belle histoire, même si je dois dire que j'ai un peu eu les larmes aux yeux clin d\'oeil la vie est jamais toute rose et c'est sûr que douze ans de vie commune, c'est important et il faut se battre pour continuer !!

:j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2608-finleysf
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18900
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeDim 11 Jan 2015 - 21:46

Merci Finleysf... arigatou
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous



Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMer 21 Jan 2015 - 12:45

Hello!

Je ne connais pas ce pairing, ni ce fandom mais cette fiction m'a parlée et bien émue.
Tu as su bien décrire la monotonie et la lassitude d'un couple au quotidien et le poison de l' "acquis" qui s'installe, jour après jour, et menace la relation.

Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18900
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

Texte court - Fous de rien - G Empty
MessageSujet: Re: Texte court - Fous de rien - G   Texte court - Fous de rien - G Icon_minitimeMer 21 Jan 2015 - 21:14

rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque Tu es en originale Dune, donc rien d'étonnant à ce que tu ne connaisses ni le fandom (il n'y en a pas), ni le couple (sorti tout droit de mon imagination torturée) clin d\'oeil

Merci beaucoup de ton  commentaire et ravie de te retrouver sucette au caramel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
 
Texte court - Fous de rien - G
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il suffirait de presque rien - Texte court - G
» Texte court - Pas toi - G
» Texte court - Abracadabra - G
» [Texte court] - Jacques - G
»  [Texte court] - Un instant - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Création en Mots :: Originales-
Sauter vers: