French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
Bonne navigation.
Admin.
French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
Bonne navigation.
Admin.
French Fic Fanart
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
 

 New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18907
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeJeu 25 Juil 2013 - 22:17

Reclassement d'un cadeau pour Christelle



Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de:  Dick Wolf. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.


Pour que tu m’aimes encore

Encore un pervers sous les verrous. Encore un qui ne violerait plus les petites filles, saccageant irrémédiablement leur enfance. Mais dans cette enquête, ils avaient perdu encore un peu de leur foi en l’humanité, encore un peu de leur confiance en l’autre. Et dans ce café où ils étaient censés fêter leur victoire, la fête tournait peu à peu à la tragédie.

Le silence s’était installé entre eux : quoi dire, quoi faire ? Ils en avaient tous trop vu, trop su, trop connu. C’était à désespérer de l’homme !

Alors vers une heure du matin, quand ils furent sûrs que leurs corps épuisés leur octroieraient au moins quatre heures de vrai sommeil avant que les rêves affreux ne viennent les arracher au repos réparateur, ils se quittèrent, chacun reprenant la direction de son chez soi, cet endroit où ils essayaient de garder la porte close aux horreurs du monde, sans jamais y arriver vraiment.

- Olivia, je te raccompagne ?

Elle sursauta à la demande de son partenaire et le regarda avec un petit sourire :

- Ce n’est pas vraiment ta direction…

- Je sais. Mais je n’aime pas te savoir dans les rues à une heure pareille.

- Je suis une grande fille Eliott, je sais me défendre.

- Je sais aussi… Mais… Arrête de jouer les super flics et laisse-moi te raccompagner. S’il te plaît, Liv…

Comment résister à ce regard-là ? D’autant que la demande répondait à ce qu’elle espérait : pouvoir passer un moment avec cet homme qu’elle connaissait mieux que personne, mieux même que son ex-femme, Kathy ne le connaissait. On ne passe pas impunément les trois quarts de sa vie auprès de quelqu’un sans finir par savoir ce qu’il pense, au moment même où il le pense, quand ce n’est pas avant.

Et pourtant, malgré cette entente jamais démentie en dépit des orages qu’ils avaient traversés, il y avait des mots qu’ils ne s’étaient jamais dits, des mots qu’elle brûlait de lui dire. Mais chaque fois qu’elle pensait être sur le point de le faire quelque chose la retenait, les événements extérieur ou une petite voix en elle qui lui susurrait que ce n’était pas le bon moment.

Le bon moment viendrait-il un jour ?


J'ai compris tous les mots, j'ai bien compris, merci
Raisonnable et nouveau, c'est ainsi par ici
Que les choses ont changé, que les fleurs ont fané,
Que le temps d'avant, c’était le temps d’avant
Que si tout zappe et lasse, les amours aussi passent
Ils roulaient en silence et elle étudiait le profil concentré de son partenaire. Son partenaire ? Son allié, son ami, son confident…

Si elle le savait mieux que personne, lui la connaissait aussi comme jamais quelqu’un ne l’avait connue. Il savait ses faiblesses et ses forces, ses peurs et ses espoirs. Il était toujours capable de sentir à quel moment elle n’allait pas bien, quand quelque chose la tracassait, quand un mot la touchait…

Il était en quelque sorte l’homme idéal. Mais quels mots trouver pour le lui dire ?

Il faut que tu saches
D’abord il y avait eu Kathy et les enfants. Eliott était quelqu’un de probe, de droit, de fidèle, envers et contre tout. Sa foi, ses convictions profondes lui interdisaient de se laisser aller à cette attirance qu’il ressentait au plus profond de lui et contre laquelle il luttait. Elle le savait et elle l’aimait encore plus pour cela : lui aurait-il autant plu s’il n’avait pas eu ce côté un peu rétrograde, un peu « père la morale » que certains trouvaient insupportable ?

Elle avait eu un moment d’espoir quand ils s’étaient séparés, puis Eliott junior était venu et elle avait su à ce moment-là que son homme idéal ne serait jamais le sien. Elle s’était éloignée, ne supportant pas son nouveau bonheur. En tant qu’amie elle était heureuse pour lui.

En tant qu’amoureuse…


J'irai chercher ton coeur si tu l'emportes ailleurs
Même si dans tes danses d'autres dansent des heures
J'irai chercher ton âme dans les froids dans les flammes
Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore
Que tu m'aimes encore
Ca n’avait duré que quelques mois.

L’amour ne se commande pas, il ne se rallume pas aux braises des souvenirs, ne s’enflamme pas à nouveau juste en jetant des brindilles sur le foyer froid. Kathy et Eliott s’étaient vite aperçus qu’ils avaient fait une erreur en se remettant ensemble. Leurs quatre aînés étaient assez grands et déjà les deux filles avaient déployé leurs ailes. Rester juste pour junior n’était juste pour personne : ni pour l’enfant qui ne se construirait pas dans une atmosphère sans bonheur et finirait par douter de l’amour, ni pour les aînés qui n’étaient dupes de rien, ni pour eux qui avaient voulu y croire. Mais lorsqu’il n’y a plus que des cendres, on ne peut plus rien sauver.

Alors ils avaient décidé de franchir le Rubicon : divorce ! Dieu et eux seuls savaient combien la déchirure avait été profonde de cette démarche qui bafouait tout ce en quoi ils avaient cru lorsqu’ils s’étaient engagés l’un envers l’autre. Mais devaient-ils sacrifier leurs chances de bonheurs à une promesse que l’on fait dans la splendeur de l’été, au plus fort de la passion, lorsqu’on ne pense pas à tout ce qui va venir ensuite : les enfants, la maladie, les blessures, les querelles, l’usure tout simplement qui érode jour après jour cette montagne qu’on pensait inaltérable et qui un jour n’est plus qu’un ridicule petit monticule de sable qu’une dernière tempête vient finalement balayer…

Aujourd’hui Eliott était aussi libre qu’elle. Mais l’était-il vraiment ?


Fallait pas commencer m'attirer me toucher
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer
On me dit qu'aujourd'hui, on me dit que les autres font ainsi
Je ne suis pas les autres
Avant que l'on s'attache, avant que l'on se gâche
Elle l’avait vu tellement malheureux de cette séparation qu’un moment elle s’était demandé si vraiment c’était ce qu’il voulait, s’il ne faisait pas une erreur.

Puis elle avait compris que sa peine était surtout celle que l’on ressent lorsque quelque chose qui nous tient à cœur nous échappe. Ce n’était pas un chagrin d’amour, c’était plutôt une blessure d’amour propre, la réalisation qu’on peut échouer aussi et qu’on n’est pas au-dessus des autres.

Une fois de plus, ça n’aurait pas été le bon moment.

Je veux que tu saches
Et à cet instant, tandis qu’elle observait son visage un peu tendu, concentré sur sa conduite dans les rues détrempées, alors qu’un nouveau déluge s’abattait sur eux, comme si le ciel avait décidé de rejouer l’arche de Noé, elle se demandait si ce moment était arrivé, si elle pourrait enfin lui dire tous ces mots qui passaient dans sa tête avant qu’ils ne l’étouffent, qu’ils ne la poussent à partir loin, très loin de lui, de ce rêve inaccessible qu’elle avait cru trop souvent à portée de main et donc la fuite l’avait d’autant plus déstabilisée.

Pouvait-elle sans l’effrayer lui faire part du tumulte qui l’agitait, de l’intensité de ce qu’elle ressentait pour lui ?


J'irai chercher ton coeur si tu l'emportes ailleurs
Même si dans tes danses d'autres dansent des heures
J'irai chercher ton âme dans les froids dans les flammes
Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore
Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore
- Olivia !

Elle sursauta, ramenée au présent par la voix amusée de son coéquipier.

- Oui ? Quoi ?

- Tu étais partie où ?

Elle se mordit la langue : avait-elle le droit de lui dire sur quels rivages elle s’était perdue, des rivages où il était à côté d’elle, où enfin il était non plus juste l’ami, mais l’amoureux, l’amant, celui qu’elle pouvait enfin regarder avec les yeux de la passion ?

- Hum… Oh je pensais…

- Tu pensais hein ? Et à quoi pensais-tu ?

- A des trucs.

De nouveau une lueur amusée traversa les prunelles claires :

- Et si tu allais penser à ces trucs dans ton lit ? Ca ne serait pas plus confortable ?

Ce ne fut qu’à ce moment-là qu’elle s’aperçut qu’ils étaient arrêtés, juste en bas de chez elle. Elle s’envoya mentalement quelques claques : évidemment qu’ils étaient à l’arrêt. Sinon comment Eliott aurait-il pu être ainsi tourné vers elle, le coude négligemment appuyé sur le volant, avec dans les prunelles cette expression étrange.

Cette expression….

- Eliott…


Je trouverai des langages pour chanter tes louanges
Je ferai nos bagages pour d'infinis vendanges
Les formules magiques des marabouts d'Afrique
J'les dirai sans remords pour que tu m'aimes encore
Etait-ce enfin le moment ? L’instant d’ouvrir les vannes, de dire tout et n’importe quoi, de s’engager comme elle ne l’avait jamais fait avant, d’oser se lancer, défier le sort, braver le bonheur ?

Etait-ce la seconde où tout basculerait ?

Pouvait-elle, en quelques mots, balayer Kathy et les autres femmes qui, depuis, avaient traversé la vie d’Eliott, comme des météorites ? Avait-elle le droit d’espérer, elle, Olivia Benson, née du viol de sa mère, et comme telle marquée du sceau de l’infamie, cette marque indélébile qui semblait la vouer au malheur éternel ?


Je m'inventerai reine pour que tu me retiennes
Je me ferai nouvelle pour que le feu reprenne
Je deviendrai ces autres qui te donnent du plaisir
Vos jeux seront les nôtres, si tel est ton désir
Ces mots qui lui brûlaient les lèvres la condamneraient-ils aux larmes ou lui apporteraient-ils ce qu’elle espérait depuis si longtemps, trop longtemps ?

Oser… Oser braver des années de silence, de dévouement, de discrétion…

Oser miser l’amitié à quitte ou double.

Oser…


Plus brillant plus beau pour une autre étincelle
Je me changerai en or pour que tu m'aimes encore
Que tu m'aimes encore
- Eliott…

Mais les mots n’eurent pas le temps de franchir ses lèvres. Parce que soudain il lui sembla que son rêve prenait corps lorsqu’elle vit Eliott se pencher vers elle, sa bouche approcher la sienne.

Il lui sembla qu’on devait entendre résonner les battements anarchiques de son cœur dans tout l’habitacle du véhicule, et au-delà, jusqu’à l’autre bout de New- York, tandis qu’enfin les lèvres de son coéquipier se posaient sur les siennes, avant que la langue ne quémande un passage qu’elle s’empressa de lui accorder.

Enfin !

Enfin elle le goûtait comme elle avait fini par désespérer de pouvoir le faire un jour !

Et dans ce baiser ils se confiaient tout ce qu’ils n’avaient jamais pu se dire, mieux qu’avec le plus long des discours.

Il y aurait sans doute d’autres orages, d’autres fleuves déchaînés à traverser mais pour le moment ça n’avait pas d’importance.

Le monde s’était paré des plus belles couleurs et l’humanité était pleine de beauté. Par la magie d’un baiser, de mains qui commençaient à courir sur son corps, Olivia redécouvrait que la vie n’est pas qu’une accumulation de malheur.

Elle arrêta d’une tape les doigts qui tentaient de s’immiscer sous son pull et se recula un peu. Le regard interrogateur de son coéquipier se posa sur elle :

- Tu ne veux pas ?

- Eliott… Est-ce que tu es sûr ?

- Je n’ai jamais été aussi sûr.

Ses yeux là ne mentaient pas. Contrairement à la peur fugace qui l’avait traversée, ce n’était pas parce qu’il se sentait seul et écoeuré de ce qu’ils avaient vu durant l’enquête qu’Eliott la tenait contre lui. C’était bien de l’amour qu’elle lisait dans ses yeux : ce même amour qu’elle ressentait et qui la consumait.

- Alors viens…

Elle descendit de la voiture, sans se soucier de la pluie battante et tendit la main pour qu’il la suive.


Pour que tu m'aimes encore
Au moment où il la rejoignit sur le trottoir et où leurs doigts s’entrelacèrent, la pluie cessa brusquement.

En regardant vers l’horizon, Olivia aurait juré voir un arc-en-ciel. Même si sa raison lui soufflait qu’à près de deux heures du matin c’était hautement improbable, son cœur lui, le distinguait parfaitement.


FIN

 Chanson de Céline Dion


New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Signat10New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)


Dernière édition par Cissy le Ven 2 Aoû 2013 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
christelle72


Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 3219
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 48
Localisation : Moignelee
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeJeu 25 Juil 2013 - 22:38

que Dieu te vénère.....mettre par écrit ce que j'ai toujours rêvé de voir à l'écran.
et comme Le Eliott s'est barré , ca restera un rêve éternel....

c'est avec plaisir et toujours autant d'émotion que je l'ai relu.....
je n'ai pas assez de mots dans ma plus pour te dire à quel point j'avais apprécié , j'apprécie et j'apprécierai chaque fois que je le dégusterai

:j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime:


New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G 47218699661336250779sign_chris
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18907
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeVen 26 Juil 2013 - 20:54

Que d'enthousiasme!!! Je suis vraiment ravie que tu apprécies autant cette petite fic... Merci! arigatou arigatou arigatou


New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Signat10New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
djorie
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
djorie


Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Coq
Messages : 2153
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 42

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeMer 31 Juil 2013 - 11:44

J'aurais tellement aimé voir ça dans la série, mais les scénaristes n'ont jamais sauté le pas pourtant tellement évident. Heureusement qu'on a des auteurs pour combler ces lacunes avec de magnifiques songfic.

Le baiser :j:aime: :j:aime: j'avais l'impression de le voir.

Merci Cissy pour cette histoire et là je connais la chanson.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1001-djorie http://meshistoires-slash.eklablog.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18907
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeMer 31 Juil 2013 - 21:05

Merci de ton compliment Djorie! ben voyons


New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Signat10New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
homer


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 6371
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 39

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeJeu 1 Aoû 2013 - 11:41

:j:aime: :j:aime:


Merci Louzanes pour ce kit
New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G 91202212
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18907
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeJeu 1 Aoû 2013 - 21:09

Merci Homer! arigatou


New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Signat10New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous



New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Sujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G    New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeLun 5 Aoû 2013 - 11:25

et voilà!!!
encore une autre song fic que j'aime
encore un autre couple que j'aime
encore un autre qu'on ne verra jamais à l'écran chouiner
:j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18907
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeLun 5 Aoû 2013 - 20:48

Sûr, pour le coup c'est rapé!!! clin d\'oeil  Merci Mumu! arigatou


New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Signat10New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous



New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeDim 15 Déc 2013 - 15:30

Merci pour cette songfic! Si seulement les scénaristes avaient suivi l'instinct des fans de la série pour ces deux là^^
Revenir en haut Aller en bas
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
christelle72


Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 3219
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 48
Localisation : Moignelee
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeDim 15 Déc 2013 - 16:44

ils en auraient fait des heureux
maintenant on a droit au couple Olivia/Brian
je suis pas super fan


New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G 47218699661336250779sign_chris
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 18907
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 61
Localisation : Normandie

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeDim 15 Déc 2013 - 19:00

De toute façon, le seul couple que tu aimerais ce serait Olivia/Christelle et ça, il y a vraiment très très peu de risque que ça arrive...  rire démoniaque  rire démoniaque  rire démoniaque  rire démoniaque 
Merci de ton commentaire Mariska...  arigatou


New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Signat10New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
christelle72


Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 3219
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 48
Localisation : Moignelee
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Empty
MessageSujet: Re: New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G   New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G Icon_minitimeDim 15 Déc 2013 - 19:04

on peut toujours rêver......
et  suspicieux  suspicieux  suspicieux  suspicieux  suspicieux  suspicieux  suspicieux


New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G 47218699661336250779sign_chris
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
 
New-York Unité Spéciale - Pour que tu m'aimes encore - Eliott/Olivia - G
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» New York Unité Spéciale - Bon anniversaire - Eliott/Olivia - G
» New York Unité Spéciale - Je nous aime - Eliott/Olivia - G
» New York Unité Spéciale - Et si l'on revient moins riche - Eliott/Olivia - G
» New York unité spéciale - Cauchemar et nuit de rêve - Eliott/Olivia - G
» New York, unité spéciale - Tentative - Elliot / Olivia - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Création en Mots :: Fanfiction-
Sauter vers: